57106-adhd-symptomen-kenmerken-en-diagnostische-criteria-dsm-5

TDAH en Europe

Voilà depuis longue date que l’existence du TDAH est contestée en Europe. On y croît pourtant depuis plusieurs années en Amérique du Nord, au point de parfois tirer trop rapidement sur la gachette sans bien analyser toutes les donnes. Bravo cependant à la France pour avoir pris le temps de bien se pencher sur le sujet et de mettre en place des bases, des lignes directrices capables de rendre plus efficace les méthodes de dépistage, de diagnostic ainsi que la prise en charge d’enfants présentant un TDA/H.

On oublie souvent que l’emploi d’un psychostimulant n’est pas une solution en soi. Il s’agit plutôt d’un outil: avec ou sans l’emploi de celui-ci, l’individu présentant un TDA/H a lui-même un travail d’adaptation, de modulation et d’auto-observation à accomplir. Loin d’être un processus facile, le principe veut qu’une personne puisse développer avec le temps des stratégies compensatoires pour minimiser ses difficultés: prendre conscience de ses forces, de ses faiblesses et de ses états d’esprit en sont un ingrédients importants. C’est donc ce que le comité d’experts en France tente de cultiver puis d’instaurer.

Bref, voici l’article en question qui traite du TDAH en France:

http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/02/12/l-hyperactivite-obtient-une-reconnaissance-officielle_4574805_1651302.html